Thème 12 : Comment organiser la fin des énergies fossiles à l’horizon 2050 ?

Question 3) Points d’attention concernant l’évolution à prévoir de l’équilibre entre les vecteurs énergétiques et les infrastructures associées

Quels sont selon vous les principaux points d’attention concernant les interactions entre l’évolution des vecteurs énergétiques (électricité, gaz, carburants liquides, ...) et des infrastructures associées (réseaux de gaz, de distribution de carburant) (par exemple, l’essor des véhicules électriques et l’avenir des infrastructures actuelles de distribution de carburant liquide) ?

Ajouter ma contribution
  • Miser sur la sobriété et les propositions existantes

    Matthieu_B - 26 Novembre 2021 - 13h27

    Exemple : le Plan de transformation de l’économie française (PTEF) vise à proposer des solutions pragmatiques pour décarboner l’économie en favorisant la résilience et l’emploi. La méthodologie choisie a pour but d’assurer une cohérence d’ensemble entre la quinzaine de secteurs traités et les chantiers transversaux (emploi, finance, etc.). Voici un aperçu de l’historique du PTEF et des dernières publications. https://theshiftproject.org/crises-climat%e2%80%89-plan-de-transformation-de-leconomie-francaise/
  • Plus de câbles

    Nils - 24 Novembre 2021 - 13h52

    Si on veut décarboner, électrifier est une bonne idée. Pour pouvoir le faire sans devoir fabriquer des dizaines de millions de batteries, il faut avoir plus recours à des câbles transportant l’électricité. En améliorant la distribution de l’électricité, on pourra transformer des machines nécessitant du pétrole en machines électriques (par exemple les engins de chantier). La priorité étant tout de même de réduire notre consommation d’énergie.
  • Le colosse aux pieds d'fossile

    Eloi - 23 Novembre 2021 - 08h59

    L'évolution des vecteurs énergétiques vers l'électricité en remplacement des fossiles nécessite une réorganisation et un renforcement de nos infrastructures. Production d'énergie (développer les centrales), transport de l'électricité, machines qui consomment l'élec... Sans oublier toute le reste de notre système qui devra s'adapter : infrastructures fossiles actuelles, réseaux de transport des personnes et des marchandises, urbanisation, loisirs... Dans l'optique de minimiser la crise climatique, les changements sont colossaux (et ce superlatif est relativement faible).
  • préparer l'avenir, il serait peut-être temps !

    Marion Bessay - 17 Novembre 2021 - 23h02

    Il est trop tard pour se mettre à "préparer l'avenir". On sait depuis des dizaines d'années que les énergies fossiles auront une fin et qu'il faut de toute façon s'en passer au plus vite pour espérer ralentir le dérèglement climatique. Les infrastructures associées vont bien sûr devoir disparaître ou se transformer radicalement. Ce n'est pas en adaptant notre avenir au maintien de ces structures qu'on avancera. Il faut changer notre façon de vivre, et vite ! Moins de transports, moins de consommation effrénée, davantage de cohérence !
  • Electrification et hydrogène

    AlexSrt - 17 Novembre 2021 - 10h43

    La réduction des GES passe par une électrification massive de la consommation d'énergie (transports notamment), cf derniers rapports de RTE. Donc 1) il faut produire cette énergie proprement (développement massif d'éolien, solaire, etc + maintien du nucléaire temporairement en attente de passer à 100% ENR), 2) il faut que les infrastructures (bornes de recharge not.) se développent assez vite pour suivre la cadence ! et 3) il faut développer l'hydrogène comme carburant pour les véhicules lourds (bus, camions, etc) et/ou comme moyen de stockage temporaire d'énergie
  • La production d'énergie: un faux débat

    Helene Grosbois - 16 Novembre 2021 - 14h17

    La question est plutôt que fait-on de cette energie? Enfin pour la production, en tous cas pas avec les énergies intermittentes faussement renouvelables. Il faut réduire nos besoins et capitaliser sur l'existant. Ca sera forcement moins polluant que de nouvelles installations intermittentes, par ailleurs très électroniques et fragiles et donc peu durables. Le solaire peut être utile mais pour les gens off the grid qui consomment directement l'énergie dans des pays à fort ensoleillement. En France les panneaux produisent peu et quand on a le moins besoin ce qui nous force a stocker et déstabilise le réseau existant au delà de ne pas être écologique ou en tous cas plus polluant que le nucléaire en ACV (c'est l'ademe qui le dit elle même). (55gr acv solaire vs 6gr acv pour le nucléaire).
  • Résilience et sobriété

    Wilfried D - 15 Novembre 2021 - 20h21

    Résilience et sobriété doivent être les maîtres mots et pour, avant tout, diminuer notre consommation et nos besoins. Le souhait de mobilité sera toujours présent dans le futur mais il faut revoir le dogme de la voiture individuelle. Un véhicule pesant 20 fois plus que le conducteur est une aberration.
  • Sortir progressivement du nucléaire

    Eric L. - 14 Novembre 2021 - 13h21

    Le nucléaire ne devra être conservé à terme que de manière résiduelle et uniquement si nécessaire
  • Probleme des bornes electriques

    Pierre - 14 Novembre 2021 - 10h46

    La plupart des coproprietes en banlieue ne possedent pas de parking attitré. Il est necessaire d'investir serieusement pour ramener le temps de charge d'un vehicule à un maximum de 5 à 10 ' et de multiplier de façon drastique les bornes de recharge. Considerant qu'il faut 3 ou 4 fois plus de temps pour une recharge que pour faire un plein, il faudrait creer 4 fois plus de stations de recharge que de pompes à essence
  • Electrification massive soutenue par les énergies renouvelables au maximum

    VRT - 13 Novembre 2021 - 12h55

    Il faut remplacer tout les équipement fonctionnant avec des énergies fossiles le plus rapidement possible et les remplacer par des équipements électrifiés. Les énergies renouvelables doivent être développées en priorité, le nucléaire étant utilisé seulement temporairement le temps que nos besoin soit couvert par le renouvelable.
Retour en haut de page