Thème 1 : Quel équilibre entre recours à la sobriété énergétique et recours aux technologies nouvelles ?

Question 3) Expression libre sur le thème

Avez-vous des commentaires généraux ou particuliers sur ces questions de recours à la sobriété énergétique et de recours aux technologies nouvelles ?

Ajouter ma contribution
  • Acceptabilité de la sobriété et du progrès technologique

    Pampi - 27 Novembre 2021 - 19h00

    Afin de contribuer à l'investissement commun et d’encourager l’effort de sobriété, les politiques publiques de lutte contre le réchauffement climatique ne pourront éviter l’introduction d’un volet impôts et taxes. Pour être acceptées par le corps social, ces contributions devront être réparties de manière juste et équitable selon l’empreinte carbone, les besoins essentiels et les moyens de chacun. S’il paraît évident que certaines de ces taxes devront s’appliquer à la consommation de biens et de services, la manière de les calculer devra être différenciée selon la nature des biens et des services concernés. Il convient de soutenir résolument et puissamment le progrès technologique, sauf à mettre en danger l’équilibre démographique, social et politique de l’humanité entière. Toutefois nous le ferons sans illusion sur les risques encourus : la société devra se protéger contre les dérives technicistes, productivistes et d’accaparement. Cela nécessite un renforcement de la réglementation et du contrôle publique des innovations, un contrôle démocratique accru et une meilleure protection des contre-pouvoirs (lanceurs d’alerte, associations, presse d’investigation).
  • Restreindre l'humain

    Jonah - 24 Novembre 2021 - 09h47

    L'humain veut consommer et l'humain veut toujours plus. Nous l'entendons tout les jours dans les conversations, nous le voyons tout les jours dans les achats. Nous ne pourrons pas changer les français actuels, et formater les futurs à se limiter. Il sera nécessaire de restreindre les consommations, les déplacements, pour limiter les émissions. le levier économique est sûrement le meilleur moyen, par exemple les trajets en avion qui sont plusieurs fois moins chers qu'en train mais pourtant des dizaines de fois plus émettrices. Ainsi, il est nécessaire d'inciter économiquement les français à utiliser des alternatives plus écologiques dans leurs manières de vivre.
  • L'énergie nucléaire

    Virginie - 21 Novembre 2021 - 19h16

    Les annonces de l’État de relance de la construction de centrales nucléaires en France laissent croire aux Français qu'ils n'auront pas à changer leurs comportements - si ce n'est d'échanger leur voiture thermique contre une voiture électrique dans quelques années. L’État se doit d'accompagner ces annonces d'exigences en matière de sobriété, notamment auprès des plus riches - puisque ce sont les plus riches qui polluent le plus. Il est urgent de mettre en place une taxe carbone, forte pour les salaires les plus élevés et inexistante pour les salaires les plus bas.
  • Former, inciter puis contraindre

    Jawad Hamdouch - 21 Novembre 2021 - 10h22

    Programme de formation massif des personnes morales et physiques à la sobriété énergétique (financé via subventions ou programme CEE) avec audit des usages Dispositif d'incitations pour accompagner et inciter à réduire son confort et son empreinte (creation d'un dispositif des certificats de sobriété énergétique ou encore un système de quotas carbone pour personne physique) Obligations réglementaires et définitions de valeurs absolues demissions (comme pour le décret tertiaire, les chaudières fioul ou les interdictions de location/achat immobilier sur la base de DPE)
  • Former la population aux enjeux climatiques

    DamienP - 19 Novembre 2021 - 16h36

    - Afin que chacun.e prenne conscience de l'existence de ces deux leviers, technologie-efficacité / sobriété. - Afin que chacun.e prenne conscience des ordres de grandeur (changer ses ampoules pour des basses consommation ne suffira pas). - Chacun.e devrait faire son bilan carbone personnel, dès aujourd'hui. - Intégrer des outils pédagogiques comme la Fresque du Climat dans les cursus scolaires pour tous, en fin de primaire, en fin de collège, en début de cursus universitaire, par exemple. - Former les décideurs (la sobriété structurelle, ce sont eux qui la permettent).
  • Importance cruciale de la pédagogie et de l'adhésion par tous

    N - 18 Novembre 2021 - 16h35

    Les deux leviers technologique et comportemental doivent être actionnés en même temps, le plus fort et le plus vite possible. Cependant, trois types d'acteurs doivent agir en même temps pour que cela marche : l'Etat, les entreprises et les citoyens. Sans adhésion de la part des citoyens ou des entreprises, les mesures seront vues comme contraignantes et non mises en oeuvre. Il est donc crucial de faire adhérer tout le monde à ces nécessaires évolutions. Cela passe par la prise de conscience et la pédagogie (par exemple via la fresque du Climat). Le discours politique doit également bien mettre en évidence les changements de comportement qu'il faudra faire, et enfin il faudra une protection des personnes qui seront le plus en difficulté pour mettre en oeuvre ces changements.
  • Face à l'urgence et pour se metre sur un trajet juste : la sobriété

    Cyril de Koning - 17 Novembre 2021 - 15h59

    Il existe une réeelle urgence à agir pour réduire nos besoins en énergies. Tous les moyens doivent être employés, en veillant à ne pas tomber dans la facilité de la fuite en avant. La sobriété est un plus sur chemin que l'innovation. Toutefois, afin que cela soit un peu voulu et pas seulement contraint, il faut rendre ce nouveau mode de vie séduisant : plus de relations proches, une consommation notamment alimentaire plus locale, du temps en plus, des coopérations harmonieuses. L'économie mondialisée qui s'est reposée sur des transports très bons marchés est morte ou elle nous tuera. Il s'agira de : Refonder l'économie sur les essentiels et pas sur du superflu. Valoriser le durable et la réparabilité. Limiter au maximum les transports, et en ralentir la cadence... Le défi politique est énorme pour faire de ces enjeux, non pas des contraintes subies, mais des choix voulus. Sur cela, il me semble qu'il faut surtout alimenter le bon sens général, plutôt que l'hyperspécialisation. La débrouillardise, plutôt que l'expertise. En cela les avancées technologiques seraient dans l'appropriation par le plus grand nombre des moyens de maintenir en bon état de marche les outls et machines dont nous pourrons encore dépendre, pluôt que dans la création de machines hyper sophistiquées dont à la moindre panne nous soyons dans l'incapacité de les remetre en état de marche. A court terme la fiscalité est une clé vitale pour populariser ce type d'achat et mode de comportement, afin que la sobriété devienne peu à peu un second sens.
  • des scenarios anti-scientifiques élaborés par Sciences Po

    serge clair - 17 Novembre 2021 - 14h30

    des scenarios anti-scientifiques élaborés par Sciences Po
  • la sobriété est la base de la solidarité avec les pays en développement

    Muriel - 16 Novembre 2021 - 17h54

    à moins de considérer comme normal que la moitié de la population terrestre doive vivre dans des conditions de sous-développement pour que nous puissions continuer à nous gaver il va falloir partager cette planète finie. Et donc diminuer drastiquement l'empreinte carbone des citoyens des pays riches (en incluant l'empreinte laissée dans les pays qui fabriquent nos objets et traitent nos déchets).
  • Identifier notre niveau/mode de vie compatible avec nos objectifs

    Derek - 16 Novembre 2021 - 14h07

    Avant toute question technologique, il faut définir le niveau de consommation d'énergie compatible avec la neutralité carbone en 2050, en déduire quel peut être notre mode de vie avec ce niveau de consommation, et quels secteurs seront impactés. Il faut définir la limite entre ce qui est nécessaire et qui doit donc être pris en compte dans nos consommations, et les "besoins" (bien/services) dont on peut simplement se passer. Dans cette considération, la croissance du PIB ne peut pas être un indicateur pertinent.
Retour en haut de page