Thème 11 : Quelle place pour la forêt et les produits bois dans la stratégie climatique nationale ?

Question 1) La trajectoire du puits forestier français

La SNBC actuelle prévoit que le puits forestier passe de 60 MtCO2e en 2015  à 35 MtCO2e en 2050. Il faut noter d’une part que le puits de carbone d’une forêt n’existe que tant que la forêt est en croissance, et ne peut donc être maintenu indéfiniment, et d’autre part, que cette diminution du puits forestier doit s’accompagner d’une hausse du puits associé aux produits bois (par exemple pour les constructions et l'ameublement). Au regard de ces éléments, que pensez-vous de cette trajectoire, en termes généraux ou sur les conditions de sa mise en œuvre ?

Ajouter ma contribution
  • Encore une question perte de temps, allez lire Francis Hallé et d'autres.

    Ulric25 - 27 Novembre 2021 - 00h06

    La forêt c'est la pluie, elle est source de la richesse des sols, c'est des puits de carbone, un habitat pour tant d'espèces du vivant, c'est aussi de l'énergie, des matériaux etc. etc. ça nous donne tant de choses, tant de richesses, on ne peut vivre sans. Vous savez très bien ce qu'il faut faire pour la forêt, merci de ne pas nous faire brasser + d'air que vous ne le faites déjà, alors agissez sérieusement et maintenant ! (Maitriser la démographie et manger moins de viande réduit la déforestation, bien utiliser l'ONF et lui donner les moyens d'une action de qualité etc. etc. etc.)
  • Les forêts sont plus importantes que ça

    Nils - 24 Novembre 2021 - 08h19

    Oui, les forêts sont des puits de carbone et fournissent du bois. Il faut aussi penser que ce sont des lieux importants de biodiversité, qui n’ont pourtant aucune valeur dans l’économie (tout comme toutes les ressources naturelles).
  • une forêt s'entretien

    Nelson - 21 Novembre 2021 - 14h06

    IL y a beaucoup de forêt en France, mais ce sont des jachères. Il faut plus de forêt de production de bois.
  • Un arbre, et puis ?

    Eloi - 19 Novembre 2021 - 12h27

    La vision d'une forêt me paraît ici très limitée. Certes, la ressource bois est indispensable d'un côté (bâtiment, ameublement, papier carton, etc.). De l'autre, outre le stockage de carbone, les services écosystémiques rendus par les forêts sont complètent négligés, alors qu'ils sont colossaux : habitats, purification des eaux, de l'air, des sols, tampons contre la sécheresse, même les impacts sociétaux psychologiques ne sont pas négligeables... La balance me paraît largement en faveur de la préservation et de la reforestation au maximum. Tirer partie de cette ressource est intéressant selon moi, seulement avec une gestion extrêmement précautionneuse et une récolte limitée.
  • Un sujet bien plus vaste qu'un simple puit de carbone.

    Helene Grosbois - 16 Novembre 2021 - 15h26

    Le bois, la foret n'est pas une ressource ou un puit. Elle est la pluie. On sait maintenant que sans les 'poussières' des arbres, pas de pluie car pas de concrétions. Les arbres sont l'eau et l'ombre et sont donc la vie. Ils permettent aussi d'éviter l'érosion des sols. Ils sont des tampons face aux inondations et aux sécheresses. Ils sont la biodiversité et le vivant. Ils abritent des milliards d'organismes vivants. Tant que l'on abordera les sujets comme de bon occidentaux primaires, on détruira tout. Il faut arrêter de se chauffer au bois, une véritable catastrophe écologique, surtout quand on a du nucléaire et des pompes à chaleur. Il faut de nouveau décroitre et donc laisser la foret tranquille. Autre sujet si elle brule il faut la laisser bruler naturellement car c'est notre seule chance d'avoir éventuellement un nouveau biotope qui s'installe. En empêchant les incendies nous stoppons toute possibilité d'adaptation de la forêt. Et donc on a des forets vieillissantes qui vont dans tous les cas disparaitre sans rien qui aura pu prendre le relais.
  • Forêt et bois doivent continuer à contribuer !

    JFK - 15 Novembre 2021 - 11h39

    Le puits forestier augmente régulièrement depuis des années, mais il est logique que sa contribution diminue (tout en restant positive), car les terres disponibles se font plus rares et car le volume présent en forêt ne peut indéfiniment s'accroître ! Dans le cadre d'une gestion durable aujourd’hui bien encadrée par la loi, la récolte forestière peut et doit augmenter, notamment en forêt privée : couper des arbres n'est pas un péché ! Le stockage long dans les produits bois (construction bois, meubles, tonneaux...) est à encourager fortement; il s'accompagne de la mobilisation de produits qui correspondent à un stockage plus court (palettes, papier...) mais contribuent positivement au bilan global.
  • Plus d'ambitions

    simonFDC64 - 10 Novembre 2021 - 15h34

    Il faut en effet trouver un équilibre dans l'exploitation forestière pour que ce soit une industrie durable. Au-delà de la croissance des forets, on pourrait aussi jouer sur la revégétalisation des villes et le développement des haies. Comme pour tout le reste, il faut également qu'on se pose la question de la sobriété, de la conception durable des produits (voir même en économie circulaire) et du recyclage. La foret ne va pas croitre indéfiniment comme l'espèce humaine mais il faut la soutenir ardemment car c'est un de nos meilleurs alliés pour les problèmes écologiques. Il faut également travailler sur la communication car beaucoup de gens n'ont pas compris comment fonctionne le puit de carbone forestier. On le constate souvent dans les ateliers Fresque du Climat
  • Pourquoi baisser le puits forestier ?

    fremen - 10 Novembre 2021 - 07h26

    Augmenter le puits bois est peut-être une bonne chose, mais pourquoi baisser en parallèle le puits forestier ? Il est vrai que la croissance des surfaces boisées ne peut être infinie, mais sommes-nous bien certains d'avoir reboisé tout ce qui peut l'être ? Reboisons et prélevons le bois dans le respect des écosystèmes. Ceci peut et doit être encadré par la loi.
  • Utilisation du bois, respect de l'environnement

    MC - 09 Novembre 2021 - 20h51

    Il faut d'une part favoriser l'utilisation du bois en général (construction, emballage, etc..) et d'autre part protéger certains espaces tels que les zones humides, les réserves naturelles.
  • Ouvrir l'investissement des particuliers

    LM - 09 Novembre 2021 - 16h38

    L'épargne des français est actuellement principalement dans des livrets A, et il est difficile en tant que particulier d'investir dans le bois. Un fond d'investissement pourrait être créé, permettant de soutenir cette filière qui sera essentielle à l'avenir.
Retour en haut de page