Thème 4 : Quel accompagnement des ménages, entreprises, salariés et territoires pour une transition juste ?

Question 3) Expression libre sur le thème

Avez-vous des commentaires généraux ou particuliers sur les enjeux de transition juste, qui devraient intervenir dans un esprit de justice sociale ?

Ajouter ma contribution
  • Taxes CO2 / environnementale

    Matthieu_B - 26 Novembre 2021 - 13h40

    etablir une taxation CO2 / environnementale à la place de taxes existantes, par exemple la TVA. Mettre une taxe CO2 aux frontieres de l Europe sur tous les produits. Taxe CO2 sur le kerosene.
  • Enfouissement et insemination des déchets

    Emeline Duss - 25 Novembre 2021 - 14h33

    Il devrait être illégal d'inséminer et d'éliminer des déchets" en les enfouissant. Ces déchets ne seront jamais éliminés, ils sont responsables de la pollution des sols et de l'apauvrissement des terres. Ils peuvent devenir dangereux lors de construction sur ces terrains. Aujourd'hui, ce processus fait partie intégrante du recyclage en fin de vie d'un équipement ou matériaux. Il faut arrêter tout de suite ce non sens.
  • Abolir les monopoles

    LOLO - 19 Novembre 2021 - 18h49

    1 ) il est indigne du l' enfouissent ou destructions des déchets sous dans une seule mains localement 2 ) la transition Carbonne pour les petites et moyennes entreprise devrais étre accompagné par une compétence obligatoire des CDC
  • Priorité à la justice sociale pour une acceptabilité maximale

    vinclepoivre - 16 Novembre 2021 - 11h13

    La réduction des inégalités doit être une priorité, notamment par la réduction des extrêmes richesses d'une minorité, imposant à la grande majorité un sentiment d'injustice justifié et un refus logique de faire bien plus d'efforts que d'autres dans la transition écologique et la sobriété.
  • Orthogonal

    Helene Grosbois - 16 Novembre 2021 - 09h37

    D'un seul coup on doit tout faire en même temps alors que le seul problème environnemental est énorme. Plutôt que de penser à réduire la pauvreté, j'aimerai que l'on réfléchisse a stopper l'extreme richesse. Car ce ne sont pas les pauvres qui polluent le plus. Est-il normal que des bobos d'école de commerce qui font à 90% du buillshit qui nous tue, prennent l'avion 10 fois par an? Partent en week-end tous les week-end? Touchent un fric phénoménal pour faire des powerpoint sans aucun interêt qui détruisent le vivant? Se font livrer tous les soir Deliveroo? Se déplacent en Uber? Ils sont là les problèmes. Ils ne sont pas du coté des pauvres mais du coté de cette classe moyenne de cadre qui pue le consumérisme et achète des brosses à dent en bambou pour se donner bonne conscience. Arrêtons ces excès qui nous tuent et alimentent la fracture sociale.
  • Vivre optimisé

    Nils - 16 Novembre 2021 - 08h43

    Il faudrait notamment que les entreprises qui construisent des maisons changent pour construire des immeubles, mettant en place des systèmes de partage pour mieux optimiser (par exemple faire les repas pour tout le monde, ce qui est beaucoup plus efficace que chacun pour soi), et des systèmes de récupération des déchets. Il faudrait aussi que l’État investisse plus dans l’éducation et dans les formations pour que chacun puisse aider au changement.
  • Informer sur l’impact des actions

    Kirou - 15 Novembre 2021 - 23h07

    Diffuser une information simple et claire sur le bilan carbone des différents modes de vie (montrer que sobriété ne veut pas dire retour à la préhistoire)
  • une transformation rapide efficace et porteuse de progrès

    people179 - 15 Novembre 2021 - 18h38

    Ancien responsable de transformations et de gestion de crise, j'ai observé que pour réussir une transition il faut être rapide (en 2 ou 3 ans) , efficace (rentable) et porteuse de progrès (acceptable). Pour cela, il est nécessaire de casser le concept actuel pour transformer la transition en une opportunité pour la France. Pour cela l'état doit créer de nouvelles filières de matériaux, créer des formations et des spécialistes qui seront localement gérés par les communes. Afin de rentabiliser la construction d'une telle industrie il faut créer un marché nouveau et si possible captif. Cette industrie pourra ensuite exporter sa production dans d'autres pays. Par contre cela demande des tarifs compétitif pour tous (et pas que les plus pauvres), et des coûts de production acceptables. Pour cette production des petites unités sont vitales pour maintenir des couts au plus bas et non les grandes sociétés au coup de structure exorbitant.
  • Envisager la gratuité des services nécessaires

    Azertyuiop - 13 Novembre 2021 - 14h30

    Les services nécessaires (vitaux) comme l'énergie (électricité, gaz), l'eau, le logement pourraient être pris en charge par la communauté jusqu'à un certain seuil (à fixer en fonction de la classe énergétique du logement) puis taxer très fortement pour les consommations excessives. Ainsi, les ménages sont accompagnés dans la transition bas-carbone (réduction de la facture énergétique) et incités à réduire leur consommation. Exemple: La consommation électrique annuelle moyenne pour un foyer de 2 personnes est de 1475 kWh. Le seuil pourrait être de 1300 kWh afin d'inciter les foyers à réduire leur consommation.
  • Chacun doit faire sa part

    simonFDC64 - 13 Novembre 2021 - 10h43

    Chacun doit faire sa part entreprises en tête. Le monde de l'entreprise a majoritairement retardé la prise de conscience par la désinformation et la manipulation. Il est de ce fait inadmissible de continuer à lâcher de l'argent publique sans exprimer un droit de regard fort et contraignant sur l'entreprise dans sa globalité et pas que l'usage direct des subventions et avantages. Au contraire, un renforcement de l'accompagnement des salariés directement est souhaitable pour pallier au manque de sérieux de leurs dirigeants. Pour aider les ménages, il faut une meilleure communication des médias, des pouvoirs publiques (notamment collectivités locales) et des professionnels (du bâtiment et de l'efficacité énergétique notamment) Il faut également soutenir les investissements "trop lourd financièrement" en indexant les aides aux revenus avant abattements fiscaux. Les collectivités locales ont la responsabilité de demander plus de transparence des entreprises de leur territoire et de sortir de leur dépendance aux revenus fiscaux qui fausse le débat publique
Retour en haut de page