Thème 8 : Comment baisser les émissions du transport ?

Question 2) Evolution de la demande en transport et diffusion des technologies décarbonées de déplacement

Que pensez-vous de l’équilibre actuel de la SNBC 2 concernant le transport de personnes et la diffusion des technologies propres (véhicules électriques, systèmes d’économie d’essence, etc.) ?

  • A : Limiter la demande de transport de personnes est peu crédible, il faut raisonner en poursuivant les tendances observées et privilégier le développement des technologies propres
  • B : Le scénario de la SNBC 2 paraît équilibré
  • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC 2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
Ajouter ma contribution
  • AudreyA - 01 Décembre 2021 - 10h06

    • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
  • soso - 30 Novembre 2021 - 16h32

    • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
  • GERARD METENIER - 29 Novembre 2021 - 19h18

    • B : Le scénario de la SNBC2 paraît équilibré
  • Damien.violeau@wanadoo.fr - 28 Novembre 2021 - 11h08

    • A : Limiter la demande de transport de personnes est peu crédible, il faut raisonner en poursuivant les tendances observées
  • x--ben - 27 Novembre 2021 - 12h41

    • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
  • JérômeBnt - 27 Novembre 2021 - 10h27

    • B : Le scénario de la SNBC2 paraît équilibré
    Il y a un non-sens énorme considérant le remboursement des frais kilométriques professionnel. Le remboursement est relatif aux chevaux fiscaux, valeur qui augmente avec L'EMISSION DE CO2. De manière direct, la voiture qui EMET LE PLUS DE CO2 EST LA PLUS REMBOURSEE. Avec une voiture hybride ou électrique on a souvent 3 CV et ainsi le remboursement est minimal. En réalité, l'achat et l'entretien de ce type de voiture est évidemment aussi couteux qu'une voiture essence. D'expérience, je sais que ça n'incite clairement pas les gens à se tourner vers des voitures qui émettent peu de CO2. Espérant un changement pour au moins, mettre à égalité devant le remboursement des frais kilométriques les voitures qui émettent moins de CO2.
  • Ulric25 - 26 Novembre 2021 - 23h44

    • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
  • Matthieu_B - 26 Novembre 2021 - 13h23

    • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
  • ArnaudS - 24 Novembre 2021 - 09h02

    • A : Limiter la demande de transport de personnes est peu crédible, il faut raisonner en poursuivant les tendances observées
    La liberté de se déplacer fait parti des libertés fondamentales. Elle ne doit être entravée. Une taxe carbone, agnostique de la technologie, inciterait les solutions bas-carbones.
  • MB - 23 Novembre 2021 - 18h49

    • C : Le rythme de diffusion des technologies décarbonées proposé par la SNBC2 n’est pas réaliste, il nous faut réduire davantage la demande de transport de personnes, quitte à questionner nos habitudes de déplacement
Retour en haut de page