Thème 9 : Quelles évolutions pour le secteur du bâtiment pour le neuf et le parc existant ?

Question 2) Leviers pour réduire l’impact carbone des constructions

 Selon vous, pour réduire l’impact carbone des constructions, il faut :


  • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.)
  • B : Conditionner les aides à une part minimale de matériaux biosourcés
  • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique, etc.)
  • D : Développer l’usage volontaire de labels certifiant un certain niveau de performance environnementale, l’utilisation de matériaux biosourcés, l’incorporation de matériaux recyclés, le recours au réemploi, etc.
Ajouter ma contribution
  • Seb-BAU - 21 Janvier 2022 - 17h36

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
  • gaelle35 - 20 Janvier 2022 - 08h37

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
  • tinmar - 19 Janvier 2022 - 21h49

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
    Les matériaux biosourcés sont essentiels pour augmenter le puit carbone mais également pour partiellement remplacer des matériaux émetteurs comme l'acier ou le béton. Cependant, l'économie circulaire, la réversibilité des bâtiments, le réemploi, la mixité des usages, etc., ne doivent pas être négligés. Ils constituent une solution long terme de décarbonation et sécuriseraient les approvisionnements en matières premières. Ils réduiraient notre dépendance aux matières premières importées et privilégieraient l'approvisionnement local. Les futures réglementations et la RE2020 doivent en tenir compte.
  • Zulark - 19 Janvier 2022 - 15h49

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • B : Conditionner les aides à une part minimale de matériaux biosourcés
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
  • caloux - 19 Janvier 2022 - 13h40

    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
    • D : Développer l’usage volontaire de labels certifiant un certain niveau de performance environnementale, l’utilisation de matériaux biosourcés, l’incorporation de matériaux recyclés, le recours au réemploi, …
  • Arthur Poulain - 19 Janvier 2022 - 12h15

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • B : Conditionner les aides à une part minimale de matériaux biosourcés
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
  • RVBalard - 19 Janvier 2022 - 12h02

    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
    Les matériaux biosourcés restent inaccessibles pour les ménages modestes, même ayant la volonté de bien faire. Les fabricants de matériaux ont les clés du changement.
  • hetnic - 19 Janvier 2022 - 11h38

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • B : Conditionner les aides à une part minimale de matériaux biosourcés
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
    • D : Développer l’usage volontaire de labels certifiant un certain niveau de performance environnementale, l’utilisation de matériaux biosourcés, l’incorporation de matériaux recyclés, le recours au réemploi, …
    Ajouter à l'empreinte carbone, une empreinte biodiversité. Il ne faudrait pas que les remèdes soient pires que le mal.
  • E_Marion - 19 Janvier 2022 - 09h32

    • A : Imposer un recours croissant aux matériaux biosourcés (bois, isolants biosourcés de type chanvre, paille, etc.))
    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
  • victorbeth - 18 Janvier 2022 - 21h35

    • C : Abaisser l’empreinte carbone maximale des constructions, selon le même principe que la RE2020, incitant de ce fait à ce que tous les composants utilisés aient des impacts carbone réduits, y compris les matériaux traditionnels (béton, acier, brique,..)
    • D : Développer l’usage volontaire de labels certifiant un certain niveau de performance environnementale, l’utilisation de matériaux biosourcés, l’incorporation de matériaux recyclés, le recours au réemploi, …
Retour en haut de page