Thème 9 : Quelles évolutions pour le secteur du bâtiment pour le neuf et le parc existant ?

Question 4) Expression libre sur le thème

Avez-vous des commentaires généraux ou particuliers sur ces questions d’évolutions pour le secteur du bâtiment ?

Ajouter ma contribution
  • Tout rassembler dans des grands bâtiments

    Nils - 22 Novembre 2021 - 13h19

    Il faut construire des bâtiments autonomes dans lesquels tout y serait produit, partagé, recyclé. Ce serait un gain d’énergie, de place, de matériaux considérable (et aurait également beaucoup d’avantages sociaux car les produits importants seraient alors fabriqués facilement). La construction de telles structures demande certes beaucoup de temps, mais l’enjeu est tel qu’il faut se concentrer là-dessus pour que les résultats soient à la hauteur.
  • Conduite (de travaux) en état d'ébriété (énergétique)

    Eloi - 18 Novembre 2021 - 08h52

    Décarboner le secteur du bâtiment, c'est pas de la tarte. Et les lobbys sont puissants avec ça. Et on est habitués au confort. Encore une fois, je martèle que l'éducation donc la prise de conscience est la solution qui prime. Nous devons décuver de notre utilisation des produits carbonés (énergie ou béton notamment) et la gueule de bois (matériau biosourcé) sera probablement salée (mais moins que l'addition) !
  • Intégrer véhicules et bâtiments

    Xavier_M - 17 Novembre 2021 - 18h49

    Les véhicules électriques vont complètement modifier le profil de consommation des bâtiments où ils seront garés. Ils sont aussi une opportunité de flexibiliser la demande pour que le réseau intègre plus de renouvelables variables. Ils permettent de maximiser l'autoconsommation. Les parkings et garages de tous les bâtiments doivent être équipés d'infrastructures de recharge intelligentes et bidirectionnelles. Les véhicules doivent pouvoir utiliser l'énergie produite sur le bâtiment (photovoltaïque), la stocker puis la restituer quand les occupants en ont besoin. Avec le V2G (Vehicle-to-Grid), les bâtiments où sont garés les véhicules électriques deviennent des actifs pour le système électrique, lui apportant flexibilité et résilience. Tous les freins à ces technologies d'intégration doivent être levés, que ce soit les taxes et TURPE sur de l'électricité qui n'est pas consommée sur place mais ré-injectée, les procédures complexes de raccordement ou l'idée loufoque d'installer un Linky par place de parking (ce qui bloquerait toute synergie entre actif énergétique du bâtiment). Les bâtiments de bureau doivent être encouragés à installer des ombrières et à offrir la recharge, car la production solaire est maximale en journée pendant les heures de travail.
  • Priorités : augmenter le taux d’occupation, diminuer le nombre de logements vacants.

    Vince - 11 Novembre 2021 - 20h24

    Les priorités sont (simultanément) : -augmenter le taux d’occupation des logements -diminuer le nombre de logement vacants -rénover théoriquement le parc existant -abandonner le fioul/gaz au profit de l’électricité/pompe à chaleur/bois
  • Durabilité et frugalité

    Max_RR - 10 Novembre 2021 - 16h44

    Certains matériaux et procédés doivent être bannis de la construction. Il est temps de penser à la durabilité. La RE2020 va vraiment dans le bon sens. Il faut sortir des produits issus de la pétrochimie et favoriser les matériaux locaux biosourcés et géosourcés. Par exemple, le bois pour les menuiseries a des qualités comparables au PVC avec un coût économique plus élevé et environnementale plus faible (sans évoqué les questions patrimoniales, esthétiques, etc.). Maintenant que voulons nous ? Payer le moins cher possible ou préserver l'environnement ? Pour le neuf on peut atteindre le passif ou le BBC avec les matériaux naturels et donc avoir un usage de l'habitat peu gourmand en énergie associé à une construction ayant une énergie grise plus faible. Soyons cohérents !
  • il faut décarbonater la filière

    jack - 08 Novembre 2021 - 20h57

    il n'y a plus le choix... légiférer, accompagner et mettre en place... des exemples existent de par le monde
  • Séchage de la lessive l'air libre

    frederic mora - 08 Novembre 2021 - 17h14

    Déclarer non écrite toute clause de règlement intérieur, copropriété, ... interdisant l'étendage (visible ou non) en extérieur de la lessive.
  • Imposer l'existence d'une gamme de matériaux écologiques dans les magasins vendant des matériaux de construction

    Georges Koussouros - 07 Novembre 2021 - 17h42

    J'ai du acheter ma ouate de cellulose et mes plaques de fibre de bois sur internet car beaucoup de magasin de bricolage notamment professionnels n'ont toujours que leur habituel fibre de laine et de roche et polystyrène Petite anecdote: La maison du 3ème président des USA, Thomas JEFFERSON fut dès l’origine isolée avec un broyat de papier, lequel serait, à ce jour, encore opérationnel La ouate a une durée de vie inattendue grâce à son élasticité rémanente La paille a montré a montré sa résistance au feu inattendu dans le cas de bottes de paille Bref tous ces matériaux séquestrateur de co2 et substituts aux produits énergivores et toxiques doivent s'imposer dans les magasins.
  • Obliger les entreprises et particuliers à séparer dans les sac à gravas les divers matériaux de construction

    Georges Koussouros - 07 Novembre 2021 - 17h36

    Il serait déjà bien que nous puisions jeter séparément déchets de bois, de plâtre, de mâchefer, de carrelage, etc...
  • Obligation diagnostique d'une série de petit contrôles, petites mesures énergétiques contre les déchets nucléaires et autre

    Georges Koussouros - 07 Novembre 2021 - 17h35

    Il existe des mesures simples et peut couteuses qui font l'objet de prime CEE et malgrés ça bien des immeubles ne les appliquent pa? Le diagnostiqueur énergétique a pas signalé les 4 km de tuyau a isoler, la double toiture à remplir de vrac, l'absence de vanne thermostatiques etc. Permettant de réduire de 50 pourcents le gaspillage Je suis dans un immeuble qui refuse les mesures suivantes: calorifugeage des 600 m de tuyaux chauffage en partie toiture , mise en place de vannes thermostatiques y compris vapeur, voire de vanne radiateur opérables à distance par internet pour contrôler en déplacement, d'une minuterie en chaudière pour baisser le chauffage des bureaux la nuit, calfeutrage, remplissage du comble béton etc... Mesures à rendre obligatoire en raison de la simplicité et du faible cout que seul l'ignorance et la fénéantise empêche....et à inclure obligatoirement dans les diagnostique énergétique souvent trop générale et peu fouillés et ignorant alors ces petites mesures simples. Les fenêtre c'est plus compliqué car plus cher et nécessite parfois pose à l'identique (exemple; arrêté du 6 aout 1975), autre débat à entamer
Retour en haut de page